Comment représente-t-on la mort dans la peinture ?

Comment représente-t-on la mort dans la peinture ?

De quelle façon est représentée la mort dans la peinture?

La représentation de la mort dans la peinture est très intrigante et bien souvent l’utilisation des couleurs pour celle-ci l’est encore plus. En effet, sur presque tous les tableaux d’art, la peinture fait toujours la différence, le choix des couleurs est important pour mettre en valeur l’expression d’une image. La mort dans la peinture peut se présenter sous plusieurs formes et avec des couleurs différentes. En général, douleur et fatalité utilisent des couleurs tristes, des couleurs sombres comme le noir, le violet foncé, le grenat, le bleu nuit. Mais dans d’autres cas, la mort dans la peinture peut utiliser le blanc, significatif de paix et de liberté. Toutefois, la représentation de la mort dans la peinture évolue au fil du temps, ce n’est pas seulement la couleur qui tient mais la nature de la mort qui fait que l’artiste peintre évoque un message évoquant cette fatalité, à l’exemple d’une mort exaltante qui est par exemple représentée par un personnage ayant tête penchée, coulant du sang sur un drap souillé.

D’autres formes de représentation?

En fonction de la nature de la mort, la représentation de la mort dans la peinture fait parvenir de multitudes de messages, tous différents. Citons par exemple, la mort naturelle, le peintre peut la présenter à l’aide d’une image relevant d’un évènement inconnu qui peut inquiéter mais qui est fatal. L’idée de cette présentation est de mettre en garde le public. La mort dans la peinture peut aussi se représenter par une conception religieuse qui dit que la mort est la fin d’une vie et le début d’une autre vie. Ainsi, dans cette représentation de la mort dans la peinture, l’esprit du défunt monte vers le ciel comme corps endormi et accueilli sous la lumière venant du ciel.