Et si le travail disparaissait vraiment

Et si le travail disparaissait vraiment

Le travail est une nécessité et non une obligation

L’homme a besoin de travailler pour pouvoir nourrir sa famille et subvenir à ses besoins. Cela est incontestable et irrefutable. On peut avoir toutes les raisons qui nous disent que le travail n’est que problème, que c’est une forme d’esclavagisme, ou qu’il engendre des conséquences sur la santé physique et mentale, ou qu’il empêche une certaine liberté, ou encore qu’il crée des tensions entre l’employeur et l’employé quand tout se passe mal, et qu’en plus de gérer les tensions familiales, il faut aussi gérer les tensions professionnelles, etc…Ces raisons ne sont pas fausses mais on peut par contre éviter à ce que ces conséquences que pourrait engendrer le travail ne nous affectent pas. Du moins, on doit avoir le courage d’affronter des obstacles dans la vie en se mettant au travail, et se mettre en tête que l’objectif étant de pouvoir continuer à survivre dans ce monde même si la vie est difficile et dure. Bref, considérer le travail comme une nécessité d’une très haute importance.

Sans travail, l’homme n’est rien

Tout le monde souhaite ne pas avoir à travailler pour vivre et pour pouvoir se nourrir. Mais maleureusement, cette idée est loin d’être réalisable, voire même impossible. Pas de travail, pas de vie. Dans plusieurs circonstances, nous avons besoin d’argent, et le travail est le fruit de ce que nous récoltons. En effet, suppossons que le travail disparaissait vraiment, qu’allons nous faire pour nos provisions, pour acheter des médicaments, pour payer les frais de scolarité de nos enfants, pour payer nos loyers et frais divers, il faut passer par le travail si on veut pouvoir payer tout cela. Dur ou pas dur, le travail est important et sans travail, on n’est rien, la liberté dont on veut, cela se mérite mais pas en laissant le travail.